فيروس كورونا : اي دور للمجتمع المدني في حلحلة الازمة ؟

عقب اعلان رئيس منظمة الصحة العالمية إن فيروس كوفيد-19 "وباء عالمي يمكن السيطرة عليه"، عززت الدول إجراءات التصدي له وذلك على الرغم من حجم الخسائر الاقتصادية والبشرية الفادحة  التي تسبب فيها

ورغم ان عدد الاصابات بالفيروس على مستوى المغرب الكبير يعتبر ضئيلا مقارنة بدول أخرى كالصين وايطاليا وفرنسا، الا ان الدول اتخذت جملة من الاجراءات...

عقب اعلان رئيس منظمة الصحة العالمية إن فيروس كوفيد-19 "وباء عالمي يمكن السيطرة عليه"، عززت الدول إجراءات التصدي له وذلك على الرغم من حجم الخسائر الاقتصادية والبشرية الفادحة  التي تسبب فيها

ورغم ان عدد الاصابات بالفيروس على مستوى المغرب الكبير يعتبر ضئيلا مقارنة بدول أخرى كالصين وايطاليا وفرنسا، الا ان الدول اتخذت جملة من الاجراءات المتسارعة للحد من انتشاره. من أهم (suite…)

مشروع معا يعزز ثقة الشباب في مجتمعه ويرسخ لديه روح الانتماء والمواطنة

   انعقدت بمدينة الحمامات ايام 13،14،15 ديسمبر 2019 ورشة التخطيط  المجتمعي التعاوني لمعتمدية سوسة الرياض تحت شعار ترسيخ روح الانتماء والمواطنة بمعتمدية سوسة الرياض من خلال المساهمة في انشطة ثقافية رياضية بيئية

   انعقدت بمدينة الحمامات ايام 13،14،15 ديسمبر 2019 ورشة التخطيط  المجتمعي التعاوني لمعتمدية سوسة الرياض تحت شعار ترسيخ روح الانتماء والمواطنة بمعتمدية سوسة الرياض من خلال المساهمة في انشطة ثقافية رياضية بيئية

(suite…)

Tunisie: Youssef Chahed s’entretient à Paris avec le président de l’assemblée nationale française

Chef du gouvernement, Youssef Chahed, s’est entretenu mercredi à Paris avec le président l’Assemblée nationale française, Richard Ferrand. Selon une source à la présidence du gouvernement, l’entretien a permis de passer en revue les pas franchis par la Tunisie sur la voie de la transition démocratique, huit ans après la révolution de 2011, et d’identifier les moyens permettant de booster la ...

Chef du gouvernement, Youssef Chahed, s’est entretenu mercredi à Paris avec le président l’Assemblée nationale française, Richard Ferrand. Selon une source à la présidence du gouvernement, l’entretien a permis de passer en revue les pas franchis par la Tunisie sur la voie de la transition démocratique, huit ans après la révolution de 2011, et d’identifier les moyens permettant de booster la coopération bilatérale dans le domaine parlementaire. Youssef Chahed est arrivé mercredi après-midi à Paris pour une visite officielle de trois jours à l’invitation de son homologue français, Edouard Philippe.

2018, en 5 minutes

Aujourd'hui, le Premier Janvier 2019 marquera encore une fois la fin de l’année et le début d’une autre. Pour nous qui adorons les spectacles vivants, c’est toujours avec 2018 revue et corrigée que l’année se termine. (suite&he...

Aujourd'hui, le Premier Janvier 2019 marquera encore une fois la fin de l’année et le début d’une autre. Pour nous qui adorons les spectacles vivants, c’est toujours avec 2018 revue et corrigée que l’année se termine. (suite…)

Six prisons accueilleront des films des JCC

Le directeur générale des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC), Nejib Ayed, a annoncé que la cérémonie d’ouverture de la quatrième édition des JCC dans les prisons sera organisée le dimanche 4 novembre. (suite…)

Les JCC des Prisons, 4 ans déjà !

Ce mercredi 31 Octobre, M.Nejib Ayed, directeur général des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC), Mme Gabriele Reiter, directrice du bureau de Tunis de l’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT) et M.Sofiene Mezghich, porte-parole des Pris...

Ce mercredi 31 Octobre, M.Nejib Ayed, directeur général des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC), Mme Gabriele Reiter, directrice du bureau de Tunis de l’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT) et M.Sofiene Mezghich, porte-parole des Prisons et de la Rééducation, ont tenu une conférence de presse pour présenter la 4eme édition des JCC des Prisons qui aura lieu du 4 au 9 Novembre 2018.  

Mme Gabrielle Reiter
Mme Gabrielle Reiter, directrice du bureau de Tunis de l’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT)
Mme Gabrielle Reiter s’est dite très fière du succès des JCC des Prisons. Elle a rappelé qu’il y a quelques années, il était presque inimaginable de penser à emmener les JCC dans les prisons, or cela se fait déjà depuis quatre ans et même avec succès. D’après elle, le fait de projeter des films et de mener des débats entre les équipes des films et les détenus, avec la modération de psychologues, est une expérience réussie qui a été bénéfique pour les prisonniers et même pour le personnel pénitencier. Pour elle, bien que les prisonniers soient privés de leur liberté, ils ne doivent pas pour autant être démunis de leurs autres droits, surtout le droit à la culture. Il fallait donc amener la vie culturelle dans les endroits fermés tels les prisons.  
M.Sofiene Mezghich, porte-parole des Prisons et de la Rééducation
M.Sofiene Mezghich, porte-parole des Prisons et de la Rééducation
M.Sofiene Mezghich a insisté sur les bienfaits des JCC sur les prisonniers. A travers le cinéma, ceux-ci sentent qu’ils ont gardé leur humanité, qu’ils n’ont pas été désocialisés et qu’ils ont toujours un lien avec le monde extérieur. Par ailleurs, il pense qu’il est également important de les ouvrir sur les autres civilisations, leur apprendre la tolérance, les aider à retrouver leur citoyenneté et améliorer leurs relations avec le personnel pénitencier, qui ne doit plus être considéré comme un simple geôlier. Et quatre ans plus tard, on ressent qu’il y a une nette amélioration de la santé morale des prisonniers et que le respect mutuel et la confiance entre prisonniers et personnel sont entrain de se construire, même si très lentement. Il a ajouté que dans ce même esprit, des prisonniers ont créé un groupe musical et ont même donné un concert à la Cité de la Culture. Un autre groupe a aussi crée une troupe théâtrale. Il a également annoncé que pour rester dans la continuité et que les projections des JCC ne soient pas une simple opération ponctuelle, il a été décidé qu’il y aura des projections de films dans les prisons tout au long de l’année. M.Mezghich a précisé que c’est la direction de chaque prison qui sélectionne les prisonniers qui assisteront aux projections débats. Aucun prisonnier n’est exclu d’avance, mais sont choisis ceux qui semblent les plus ouverts aux autres et qui surtout respectent les règles imposées.  
M.Nejib Ayed, directeur général des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC)
M.Nejib Ayed, directeur général des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC)
M.Nejib Ayed a remercié l’OMCT et la direction des prisons pour leur collaboration et M.Brahim Letaief, présent également à cette conférence, pour avoir initié ce projet en 2015. Il a insisté sur le fait que c’est la réussite de cette expérience de 2015 et l’écho favorable qu’elle a eu, qui ont facilité le travail des années suivantes. Il a ensuite annoncé que pour cette édition, il y aura des projections dans cinq prisons et dans une maison de correction pour mineurs. Le choix des films est fait conjointement par les 3 partenaires des JCC des Prisons. L’ouverture des JCC des Prisons sera fera en grand cette année, en la présence de 500 prisonniers au lieu de 150 les années précédentes. En plus de cela, toutes les projections seront retransmises grâce à un réseau TV dans toutes les prisons du pays pour qu’aucun prisonnier ne se sente exclu. Programme :
  • Dimanche 4 Novembre à 10h : Regarde-moi de Néjib Belkadhi (Tunisie) à la Mornaguia;
  • Lundi 5 Novembre à 11h : Amal de Mohamed Siam (Egypte) à Borj Erroumi;
  • Mardi 6 Novembre à 19h : Jusqu’à la fin des temps de Yasmine Chouikh (Algérie) à Mornag;
  • Mercredi 7 Novembre à 12h : Ghezala de Hajer Nefzi (Tunisie) à Messaidine;
  • Jeudi 8 Novembre à 18h30 : Courts métrages tunisiens (Gauche/droite, Les pastèques du Cheikh, Brotherhood) à Sidi Elhani;
  • Vendredi 9 Novembre à 12h30 : La voie normale de Erige Sehiri (Tunisie) à Mahdia.
On remarque que malheureusement, il n’y a pas de JCC dans la prison pour femmes, mais c’est tout simplement parce qu’il n’y a pas de salle de projection. Mais elles verront les films grâce à la transmission TV. Par contre à la prison Messaidine, il y aura des femmes parmi les prisonniers.  
M.Brahim Letaif, réalisateur
M.Brahim Letaief, réalisateur
M.Brahim Eltaief a, quant à lui, vivement remercié les journalistes. D’après lui le succès de cette initiative leur revient en grande part, puisqu’ils ont contribué à la faire connaitre de tous. Il a ajouté que les répercussions ont été très importantes pour la renommée de ce festival, qui a vu son coté militant renforcé.  
Khaled Abol Naga lors des JCC des Prisons 2015
Khaled Abol Naga lors des JCC des Prisons 2015
Il est à noter qu’en 2015, seul l’acteur égyptien Khaled Abol Naga avait accepté de participer à ce nouveau projet avec le film Out of ordinary de Daoud Abdel Sayed, dans lequel il tenait le rôle principal. Par la suite, il en avait parlé dans divers médias en soulignant à quel point cette expérience avait été intéressante et enrichissante, ce qui a encouragé les autres artistes à suivre la même voie les années suivantes. Pour conclure, Mme Gabrielle Reiter a insisté sur le fait qu’il a été très courageux de la part de l’administration pénitentiaire d’ouvrir ses portes et de permettre les échanges avec les prisonniers, qu’elle espère que cela va continuer et que d’autres projets semblables verront le jour. LOGO des JCC  

Échappées Belles sur France 5 : Tunisie, le soleil de la Méditerranée

Le fameux magazine télévisé « Échappées Belles », diffusé chaque samedi sur France 5 consacrera un épisode sur la Tunisie. En effet, « Le Soleil de la Méditerranée », sera le thème du magazine hebdomadaire Échappées Belles le samedi 3 novembre en première partie de soirée sur France 5. (suite…)

Pour les petits et les grands : Le Cirque Orfei est arrivé à Tunis

Les représentations du Circo Orfei vont commencer à partir du vendredi 26 octobre. (suite…)

Les représentations du Circo Orfei vont commencer à partir du vendredi 26 octobre. (suite…)

Le traditionnel Bazar diplomatique aura lieu le 25 novembre

Devenu une tradition incontournable, le Bazar diplomatique a beaucoup gagné en importance ces dernières années. Après avoir été hébergé dans des hôtels de la capitale puis au Palais des congrès de Tunis, ce bazar se tient désormais au Palais des Expositions du Kram. La prochaine édition du Bazar diplomatique aura ainsi lieu toute la journée du dimanche 25 novembre au Kram. De nombreux ...

Devenu une tradition incontournable, le Bazar diplomatique a beaucoup gagné en importance ces dernières années. Après avoir été hébergé dans des hôtels de la capitale puis au Palais des congrès de Tunis, ce bazar se tient désormais au Palais des Expositions du Kram. La prochaine édition du Bazar diplomatique aura ainsi lieu toute la journée du dimanche 25 novembre au Kram. De nombreux stands attendront les visiteurs ainsi que des dégustations et des animations musicales et artistiques.