Les Nations Unies félicitent la Tunisie pour la loi sur l’Instance constitutionnelle des droits de l’homme

Dans un communiqué publié aujourd'hui 19 octobre 2018, le Système des Nations Unies en Tunisie se félicite de l’adoption de la loi organique portant création de l’Instance constitutionnelle des droits de l’homme par l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), en parfaite harmonie avec Dans un communiqué publié aujourd'hui 19 octobre 2018, le Système des Nations Unies en Tunisie se félicite de l’adoption de la loi organique portant création de l’Instance constitutionnelle des droits de l’homme par l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), en parfaite harmonie avec les principes de Paris sur les instances nationales des droits de l’homme.

Les Nations Unies saluent l’unanimité du vote qui exprime l’engagement des parlementaires tunisiens en faveur de la protection des droits de l’homme en Tunisie. L’Instance constituera un élément clé du système de protection de ces droits dans le pays. L’adoption de la loi vient couronner un long processus national inclusif et participatif qui a débuté en 2015 et auquel le Système des Nations Unies en Tunisie a apporté, d’une manière continue, son appui technique et financier. Les Nations Unies ont activement soutenu la participation de la société civile au processus d'élaboration de la loi et ont plaidé pour la conformité du projet de loi avec les principes de Paris et les standards internationaux. Telle qu’adoptée, la loi garantit le fonctionnement efficace de l’Instance, conformément aux principes de Paris. Elle garantit son indépendance par rapport au gouvernement, son autonomie financière et fonctionnelle, son pluralisme par sa composition, le respect de la parité hommes-femmes et la coopération efficace. La loi reconnait à l’Instance un mandat large en matière de droits de l'homme basé sur les normes universelles, ainsi que des pouvoirs d'enquête et d’investigation adéquats, notamment en matière de suivi des lieux de détention et de traitement des plaintes.

Les Nations Unies réitèrent leur soutien et encouragent les acteurs politiques en Tunisie à garantir que les prochaines étapes de mise en place de l’Instance des droits de l’homme soient conduites d'une manière paisible, inclusive et transparente.

Le renforcement des institutions créées par la constitution aidera à promouvoir le respect des droits de l'homme et la démocratie et à favoriser une croissance économique équitable et durable.

UPU : La Poste tunisienne classée première à l’échelle africaine et arabe

Le ministre des Technologies de la communication et de l’Economie numérique, Anouar Maarouf a annoncé ce mardi que la Poste tunisienne est classée première à l’échelle africaine et arabe, selon le dernier rapport sur le développement postal de l’Union postale universelle (UPU). Au niveau international, la Tunisie occupe la 49ème place sur 173 pays, ajoute-il. Maarouf a souligné l’importan...

Le ministre des Technologies de la communication et de l’Economie numérique, Anouar Maarouf a annoncé ce mardi que la Poste tunisienne est classée première à l’échelle africaine et arabe, selon le dernier rapport sur le développement postal de l’Union postale universelle (UPU). Au niveau international, la Tunisie occupe la 49ème place sur 173 pays, ajoute-il. Maarouf a souligné l’importance du rôle de la Poste Tunisienne dans le développement et l’amélioration de la qualité des services proposés aux citoyens dans tout le pays.

Sanctions et actes condamnés par la loi contre les discriminations raciales

La loi organique n°11 de 2018 relative à la lutte contre les discriminations raciales, a été enfin adoptée dans la soirée du mardi, avec 125 voix pour, une voix contre et 5 abstentions. Cette loi permet d’infliger des sanctions et imposer des amendes contre les transgresseurs. Elle vise notamment à lutter contre toutes les formes de discrimination raciale et protéger la dignité de l’être hum...

La loi organique n°11 de 2018 relative à la lutte contre les discriminations raciales, a été enfin adoptée dans la soirée du mardi, avec 125 voix pour, une voix contre et 5 abstentions. Cette loi permet d’infliger des sanctions et imposer des amendes contre les transgresseurs. Elle vise notamment à lutter contre toutes les formes de discrimination raciale et protéger la dignité de l’être humain et garantir une égalité entre citoyens pour bénéficier des mêmes droits conformément aux dispositions de la constitution et des conventions internationales adoptées par la République tunisienne. An rendez-vous, des sanctions contre les personnes physiques, allant d’une année à trois ans de prison et d’une amende de 1000 à 3000 dinars, et contre les personnes morales de 5000 à 15000 dinars. Les actes condamnés par cette loi sont :

  • L’incitation à la haine, la violence, la ségrégation raciale ou les menaces contre des personnes basées sur la discrimination raciale.
  • La diffusion par n’importe quel moyen d’idées racistes, basées sur la supériorité raciale, ou de propos haineux racistes.
  • L’apologie d’actes racistes.
  • La création, l’appartenance ou la participation à un groupe ou une organisation soutenant de façon claire et répétée la discrimination raciale.
  • L’appui et le financement d’activités, d’organisations ou d’associations racistes.

Patrimoine : Les incroyables dolmens préhistoriques du nord-ouest tunisien

Qui a construit les dolmens qu’on peut voir entre El Sers et Makthar, sur le site d’Ellès, dans le nord-ouest de la Tunisie ? Sont-ce, comme le suggère le professeur M’hamed Fantar, des « architectes venus d’un ailleurs difficile à identifier mais dont la migration a enrichi la palette ethnique du pays » ? Sont-ce plutôt des tailleurs de pierre du pays profond comme l’évoque la présence d...

Qui a construit les dolmens qu’on peut voir entre El Sers et Makthar, sur le site d’Ellès, dans le nord-ouest de la Tunisie ? Sont-ce, comme le suggère le professeur M’hamed Fantar, des « architectes venus d’un ailleurs difficile à identifier mais dont la migration a enrichi la palette ethnique du pays » ? Sont-ce plutôt des tailleurs de pierre du pays profond comme l’évoque la présence de ces mégalithes dans plusieurs régions de la Tunisie ? Le mystère est entier en ce qui concerne ces monuments préhistoriques dont les sources s’accordent à dire qu’ils recevaient encore des sépultures jusqu’au troisième siècle. Des dolmens en Tunisie ? Ne sont-ils pas spécifiques à la Bretagne et au monde celte, à l’image des menhirs d’Astérix ou l’extraordinaire sanctuaire celtique de Stonehenge ? Ayant une fonction funéraire attestée, ces dolmens sont des énormes blocs de pierre, des édifices mégalithiques qui servaient de tombes. De fait, les dolmens d’Ellès ont toutes les caractéristiques de ces édifices de la protohistoire, avec leur dalle de couverture et leur gigantisme. Dans cette région du nord-ouest de la Tunisie se trouve la plus grande nécropole de dolmens de notre préhistoire. Plus largement, l’art funéraire de cette lointaine époque s’est transmis à nous à travers plusieurs témoins comme les sépultures de Kesra ou encore le fameuses escargotières du sud-ouest du pays.

A Paris : Des mets français assaisonnés à l’harissa

« La Harissa tunisienne s’invite à Paris » dans le cadre d’une expérience unique en son genre qui aura lieu à la Maison de Tunisie à Paris, mardi 23 octobre. Cet évènement, est organisé par le groupement des industries de conserves alimentaires-GICA avec l’appui du projet PAMPAT, Projet d’accès aux marchés des produits Agroalimentaires et de Terroir, en collaboration avec les Toques blanches...

« La Harissa tunisienne s’invite à Paris » dans le cadre d’une expérience unique en son genre qui aura lieu à la Maison de Tunisie à Paris, mardi 23 octobre. Cet évènement, est organisé par le groupement des industries de conserves alimentaires-GICA avec l’appui du projet PAMPAT, Projet d’accès aux marchés des produits Agroalimentaires et de Terroir, en collaboration avec les Toques blanches France et Tunisie. Il consistera en un cooking show tuniso-français et une dégustation de recettes créatives à base de la harissa créées spécialement pour l’évènement. Les recettes seront dévoilées après le cooking show sous forme d’un livret qui sera distribué aux invités et aux journalistes culinaires et bloggeurs français conviés à l’évènement, annonce un communiqué de l’organisateur. Les chefs des toques blanches, concocteront, pour l’occasion des recettes inspirées de la cuisine française et relevées par l’harissa authentique tunisienne. L’évènement se déroulera en marge de la participation tunisienne au salon international de l’alimentation SIAL à Paris (21-25 octobre) auquel prennent part 50 entreprises tunisiennes, dont six entreprises de harissa, certifiées conformément à un nouveau label « Food Quality Label Tunisia », instauré par le gouvernement tunisien. Le «Food Quality Label Tunisia» a été initié pour protéger la harissa tunisienne de qualité supérieure en tant que produit de terroir, des imitations sur les marchés internationaux, et pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de clients tunisiens et étrangers qui demandent plus de garanties sur l’authenticité et l’origine du produit.

Tunisia Automotive 2018 organisé du 27 au 30 novembre au Kram

Un accord de coopération sera signé ce vendredi 12 octobre 2018 entre la Fédération des Industries des Equipements pour Véhicules (France), la Tunisia Automotive Association, l’Agence de Promotion des Investissements Extérieurs et la Société des Foires Internationales de Tunis. Cet accord concrétisera une coopération en matière de promotion des salons spécialisés internationaux dans le secte...

Un accord de coopération sera signé ce vendredi 12 octobre 2018 entre la Fédération des Industries des Equipements pour Véhicules (France), la Tunisia Automotive Association, l’Agence de Promotion des Investissements Extérieurs et la Société des Foires Internationales de Tunis. Cet accord concrétisera une coopération en matière de promotion des salons spécialisés internationaux dans le secteur de l’automobile, de ses équipements et composants, mais également des échanges d’informations, de formation, et d’organisation d’événements b2b. A noter que le Salon International des Composants et Pièces de Rechange Tunisia Automotive, se tiendra du 27 au 30 novembre 2018 au Parc des Expositions du Kram.

Chiraz Bennaceur, cette Tunisienne élue « Femme d’affaires de l’année » en Angleterre

Une nouvelle success-story tunisienne : Chiraz Ennaceur, est une jeune tunisienne, qui a récolté le prix de la « Femme d’affaires de l’année » en Angleterre. Née à Gabès, l’entrepreneuse indique qu’elle a poursuivi ses études en Tunisie avant d’aller en France pour son master, puis les Pays-Bas puis l’Angleterre. Ses années passées dans les établissements d’enseignement tunisiens ont impacté...

Une nouvelle success-story tunisienne : Chiraz Ennaceur, est une jeune tunisienne, qui a récolté le prix de la « Femme d’affaires de l’année » en Angleterre. Née à Gabès, l’entrepreneuse indique qu’elle a poursuivi ses études en Tunisie avant d’aller en France pour son master, puis les Pays-Bas puis l’Angleterre. Ses années passées dans les établissements d’enseignement tunisiens ont impacté sa personnalité professionnelle et ont contribué à sa réussite, assure Chiraz sur Jawhara fm. Actuellement installée à Cambridge, elle a ouvert son propre projet, « Radar Corrosion », depuis 3 ans et dirige une équipe de 11 personnes de toutes les nationalités. Avec plus de 15 ans d’expérience dans le développement de nouvelles technologies, cette Tunisienne s’est faite une place importante dans le domaine de l’entrepreneuriat en Angleterre et inspire des milliers de jeunes à suivre ses pas.

Nadia Murad, prix Nobel de la paix

A 25 ans, Nadia Murad a survécu aux pires heures traversées par son peuple, les Yazidis d’Irak, jusqu’à en devenir une porte-parole respectée et à décrocher le Nobel de la paix. Nadia Murad et le médecin congolais Denis Mukwege, qui a également reçu cette récompense vendredi, oeuvrent à “mettre fin à l’emploi des violences sexuelles en tant qu’arme de guerre”, selon le comité Nobel. ...

A 25 ans, Nadia Murad a survécu aux pires heures traversées par son peuple, les Yazidis d’Irak, jusqu’à en devenir une porte-parole respectée et à décrocher le Nobel de la paix. Nadia Murad et le médecin congolais Denis Mukwege, qui a également reçu cette récompense vendredi, oeuvrent à “mettre fin à l’emploi des violences sexuelles en tant qu’arme de guerre”, selon le comité Nobel.

Jeune fille au visage fin et pâle encadré par de longs cheveux bruns, Nadia Murad aurait pu couler des jours tranquilles dans son village de Kosho, près du bastion yazidi de Sinjar (nord irakien), une zone montagneuse coincée aux confins de l’Irak et de la Syrie. Mais la percée fulgurante des jihadistes du groupe Etat islamique (EI) en 2014 en a décidé autrement. Un jour d’août, sur des pick-up surmontés de leur drapeau noir, ils ont fait irruption, tué des hommes, transformé en enfants-soldats les plus jeunes et condamné des milliers de femmes aux travaux forcés et à l’esclavagisme sexuel. Aujourd’hui encore, Nadia Murad –comme son amie Lamia Haji Bachar, avec laquelle elle obtenait en 2016 le prix Sakharov du Parlement européen– n’a de cesse de répéter que plus de 3.000 Yazidies sont toujours portées disparues, probablement encore captives.  

La Tunisie Championne du monde de Couscous !

La Tunisie a remporté, ce dimanche 30 septembre, le premier prix du Championnat du monde du Couscous organisé à la localité italienne de San Vito Lo Capo. Les Chefs Nabil Bakous, Youssef Abdelli et Lamjed Hosni sont officiellement les Champions du Monde du Couscous. Ils ont remporté, samedi 29 septembre 2018 le Prix du Jury Technique de la 21e édition du ‘’COUS COUS FEST’’, rapporte l’agence...

La Tunisie a remporté, ce dimanche 30 septembre, le premier prix du Championnat du monde du Couscous organisé à la localité italienne de San Vito Lo Capo. Les Chefs Nabil Bakous, Youssef Abdelli et Lamjed Hosni sont officiellement les Champions du Monde du Couscous. Ils ont remporté, samedi 29 septembre 2018 le Prix du Jury Technique de la 21e édition du ‘’COUS COUS FEST’’, rapporte l’agence TAP. Rappelons-le, pour l’édition 2017, les Chefs Bilel Wechtati (Le Baroque) et Taieb Bouhadra (El Ali) ont remporté le Prix du Jury Populaire. La motivation du Jury Technique qui a décerné le 1er prix 2018 à Team Tunisia était qu’il ‘a été séduit par l’originalité avec laquelle les chefs tunisiens ont interprété ce plat millénaire qui est le Couscous’’.

Mosquée Zitouna: Menaces d’effondrement d’une partie du toit

Une partie du toit de la mosquée Zitouna menace de s’effondrer. Après les pluies diluviennes de mardi dernier, des infiltrations ont été constatées qui risquent de s’aggraver. Le quotidien Al Chourouk a constaté cette situation qui, en effet et après vérification auprès des responsables de la mosquée, est inquiétante. Une action urgente est nécessaire pour pallier cette situation qui touc...

Une partie du toit de la mosquée Zitouna menace de s’effondrer. Après les pluies diluviennes de mardi dernier, des infiltrations ont été constatées qui risquent de s’aggraver. Le quotidien Al Chourouk a constaté cette situation qui, en effet et après vérification auprès des responsables de la mosquée, est inquiétante. Une action urgente est nécessaire pour pallier cette situation qui touche la plus ancienne des mosquées de Tunis.